Jeux vidéo neufs et usagés, vente et échange - Spoutnik
 

Critique The Last Guardian

 
Mercredi, 21 décembre 2016
 

Critique The Last Guardian

Critiques de The Last Guardian, avec la Bande-Annonce du jeu

https://www.youtube.com/watch?v=iTmPCj2dGqY
 
Disponible depuis le 7 Décembre dernier sur la Playstation 4. Connu à la base sous le nom de code ‘’ Project Trico’’, The Last Guardian a été développé Team Ico du Japan Studio et Édité par Sony Computer Entertainment. The Last Guardian fut développé par la même équipe que Shadow Of The Colossus et Ico. Annoncé pour la première fois lors de l’E3 2009 et prévu initialement pour la Playstation 3, mais reporté deux fois, pour finalement sortir le 7 Décembre 2016.
 
The Last Guardian se déroule dans un univers fictifs, où les décors ne sont pas sans rappeler celui de l’Inde ancien. Le jeu commence par une très belle cinématique développant l’histoire d’un petit garçon et d’un monstre mythique surnommé ‘’ le grand aigle mangeur d’Hommes’’, plus tard appelé Trico. Trico est un jeune montre ressemblant et agissant à un chiot ou un chaton. Sont ‘’éducation’’ doit se faire tout au long du jeu, pour qu’il aide le joueur à avancer dans les ruines. Le jeu se veut comme un jeu d’aventure plateforme, mais j’ajouterais contemplatif, car l’immensité du décor pousse le joueur à prendre son temps pour contempler ce décors. Dès le début du jeu, un lien se tisse entre le jeune garçon (sans nom) et Trico, et tout au long du jeu, le lien devient de plus en plus étroit entre les deux. Un fort lien d’amitié se tisse entre les deux, et en tant que joueur, ce lien est fortement ressenti. On se surprend souvent à avoir un sourire en voyant les actions de Trico. Le gameplay de The Last Guardian ressemble fortement à ce que la trilogie de Prince Of Persia avait offert anciennement. Dans le sens où vous devez vous creuser les méninges pour pouvoir sortir de la pièce. Le jeu vous offres plusieurs possibilités d’actions pour sortir de la dite pièce. The Last Guardian est un très beau jeu, donc l’univers est fantastique. Mêlant gigantisme et minimalisme, le lien entre les deux personnages est du jamais vu. Il valait amplement son attente.
 


Autres articles

 



PenseWeb.com - Système de gestion des commandes